Log in

Drogba candidat à la présidence de la FIF

  • Ecrit par AfrikSoir
  • Publié dans News

Didier Drogba président de la FIF ? C’est plus que jamais possible. Selon des informations de plus en plus insistantes, l’ancien capitaine emblématique des Éléphants de Côte d’Ivoire est décidé à se lancer dans la conquête de la présidence de la Fédération ivoirienne de football (FIF), l’instance nationale du football.

Nos sources sont formelles. Didier Drogba prépare activement sa candidature à la présidence de la FIF. L’ancien joueur de Chelsea qui a pris sa retraite internationale vise le fauteuil de Sidy Diallo, qui n’est pas, selon les textes, candidat à sa propre succession, après deux mandas successifs (2011 à 2016 et de 2016 à 2019).

Une nouvelle somme toute bonne pour beaucoup d’aficionados du ballon rond qui voient en Drogba, le messie du football ivoirien qui peine à retrouver son lustre d’antan. On affirme même que ses récents voyages en Égypte et en France, ont permis à Didier Drogba de rencontrer certaines autorités du monde du football. Auprès desquelles, il a pu échanger sur cette nouvelle opportunité.

Et briguer le poste de la présidence de la FIF, est plus que jamais une priorité pour celui que Ahmad Ahmad vient de nommer comme conseiller de la CAF. Didier Drogba s’apprêterait même à lancer à partir de ce mois d’août, son mouvement et un comité de soutien à sa candidature, une sorte d’équipe de campagne, pour mieux aborder ce défi. De sorte à approcher directement tous les dirigeants de club.

“Cela rentre dans l’ordre normal des choses pour celui qui suit avec intérêt et attention son actualité. En effet, depuis quelques années, Didier Drogba est dans le starting-block et s’emploie à rassembler depuis peu, les pièces du puzzle”, note un proche de l’icône indétrônable du foot ivoirien.

DIDIER DROGBA PRÉSIDENT DE LA FIF ?

En tout état de cause, beaucoup de choses peuvent plaider en sa faveur. Au moment où les dirigeants du football ivoirien sont partagés entre garder le Comité exécutif actuel (co-geré par Sidy Diallo et Sory Diabaté) ou miser sur le fameux GX, mouvement contestataire aux actions du bureau de Sidy Diallo. Ce groupe de dirigeants de clubs étant conduit par Malick Tohé, un ancien du Comité exécutif. De même que Roger Ouégnin de l’Asec Mimosas et Jacques Anouma, contestent sous cap ou de visu, la gestion de Sidy Diallo.

Et voilà que Didier Drogba arrive comme une troisième force avant les élections à la FIF Qui selon les textes de l’instance du foot ivoirien, se déroulent six mois après l’organisation de la dernière Assemblée générale ordinaire. Et après la rencontre de Yamoussoukro (AGO), le 25 Juin. C’est donc soit en décembre 2019 ou en janvier 2020 que devrait avoir lieu la prochaine assemblée générale élective.

Pour l’instant, plusieurs dirigeants de clubs réclament la tenue du scrutin et la formation d’un comité électoral. Histoire de faire bouger les lignes. Et plus les jours et semaines passent, les langues se délient sur d’éventuelles candidatures. Car celui qui a fait les beaux jours de l’Olympique de Marseille et de Chelsea FC présenterait le meilleur profil pour présider aux destinées de la FIF dans les années à venir.

LABEL DROGBA

Après une brillante carrière internationale, le footballeur ivoirien le plus célèbre de tous les temps, capitalise de nombreuses expériences acquises dans les plus grands championnats du monde qu’il mettra au service de son pays. Avec Didier Drogba, l’on se dit que la fédération sera dirigée avec beaucoup plus de professionnalisme et d’équité. Du moins faut-il l’espérer.

L’homme ne possède-t-il pas un carnet d’adresses bien rempli et une notoriété internationale lui permettant de donner une autre dimension aux clubs et aux différentes sélections nationales ? De fait, les soutiens en Côte d’Ivoire de DD misent sur son nom, devenu un label et qui devrait suffire à attirer de nombreux sponsors et partenaires, pour le développement des clubs et sélections. Bref. Les prochaines semaines, peut-être les prochains jours permettront d’en savoir plus sur le contenu de l’ambition de l’un des ex-co-propriétaires de Williamsville athletic club (WAC).

Emmanuel Gautier