Log in

Ce que faisait cet homme chaque nuit lui a causé le cancer des yeux !

Qui ne reste pas des heures à scroller l’écran de son téléphone, au lit, dernier réflexe avant d’éteindre la veilleuse. Cette manie bien ancrée en plus d’hypothéquer sérieusement notre sommeil nuirait aussi à nos yeux. Entre smartphones, ampoules LED, tablettes, télévision, ordinateurs nous passons plus de sept heures par jour exposés à ces faisceaux lumineux, proches des ultraviolets et qui se révèlent extrêmement dangereux pour la rétine, cet organe sensible de la vision.

Gare aux dangers de la lumière bleue

Les études sont unanimes, la lumière bleue engendre des modifications moléculaires au niveau de la rétine, du cristallin et de la cornée. Certaines molécules se transforment en radicaux libres et prédisposent à une dégénérescence des structures de l’œil et des dommages potentiels aux cellules, notamment des cataractes, voire un cancer de l’œil.

À court terme, le sujet ressent un inconfort et une fatigue visuelle. Plus on scrute notre téléphone, plus nous avons tendance à plisser nos yeux à cause de la lumière bleue éblouissante et diffuse, c’est ainsi que se crée une tension visuelle et une sécheresse oculaire qui engendrent des maux de tête. Sans omettre la performance visuelle qui s’en retrouve affectée, nous avons du mal à voir les détails et les contrastes.

D’autre part, des chercheurs de l’université du Michigan aux États-Unis ont observé l’impact sur le sommeil d’une utilisation accrue du smartphone. Leurs recherches ont monté que la lumière bleue retarde notre horloge biologique et accentue notre « jet lag social », car elle perturbe la production de mélatonine, substance chimique sécrétée par notre organisme qui favorise l’endormissement.

Les chercheurs identifient un risque préoccupant pour l’œil :  la dégénérescence maculaire liée à l’âge, qui correspond à une altération d’une partie de la rétine (la macula), cette zone précise qui traite 90 % des informations visuelles que reçoivent nos yeux.

 

Qu’est-ce que la dégénérescence maculaire ?

Une « néovascularisation sous-rétinienne » apparait lorsque la macule est atteinte. De minuscules vaisseaux sanguins prolifèrent en grand nombre sous la rétine. Ces lignes qui ondulent au centre du champ visuel laissent passer au travers de leur paroi du sérum et du sang. Une bulle finit par se former et gonfle la rétine ce qui endommage la vision.

 

Qu’est-ce qu’un mélanome de l’œil ?

Forme rare de cancer, le mélanome malin de l’uvée touche les mélanocytes, ces cellules qui se nichent dans l’iris ou dans la choroïde, et qui produisent de la mélanine, ce pigment qui colore les yeux et la peau.

 

Symptômes du cancer oculaire

Ces signes sont peu typiques et peuvent révéler une autre maladie de l’œil. Des yeux larmoyants qui brûlent ou qui picotent ne sont pas le signe d’un mélanome. Les symptômes dépendent de la localisation de la tumeur. Si celle-ci se forme dans l’iris, elle laisse apparaître une tache noire dans le champ de vision. Si le mélanome se développe à l’intérieur de l’œil, la tumeur atteint un certain volume et occasionne une diminution de l’acuité visuelle. Aussi, des éclairs lumineux ou des « mouches volantes » traversent le champ visuel quand la tumeur grossit et provoque un décollement de la rétine.

Le rétinoblastome est une forme de cancer de la rétine qui touche particulièrement les enfants. Cette maladie est souvent héréditaire et peut atteindre un œil. Le strabisme et une leucocorie (reflet blanc dans la pupille) la caractérisent.

Traitement de la dégénérescence maculaire

La dégénérescence maculaire peut être traitée à l’aide d’une chirurgie au laser qui détruit les petits vaisseaux sanguins qui sont susceptibles de provoquer une hémorragie dans la macula. Il est également possible d’injecter des médicaments dans l’œil qui ralentissent la croissance des vaisseaux sanguins.
Traitement du cancer de l’œil

    La chirurgie permet de retirer la tumeur si celle-ci n’est pas trop importante. En cas de récidive ou de complications, une énucléation ou extraction du globe oculaire et une partie du nerf optique est réalisée.

    La radiothérapie ou protonthérapie qui consiste à irradier les cellules cancéreuses par rayonnement ionisant. Les patients conservent dans 90 % des cas la vue).

    Mise au point à l’Institut Curie, la curiethérapie cette technique de radiothérapie qui consiste à diffuser des substances radioactives directement dans la tumeur.

Relâchement des seins : voici comment ne plus en avoir

Le relâchement des seins est inévitable. Avoir un enfant et allaiter par exemple, contribue à la baisse de collagène, le tissu qui fait la connexion en dessous de la peau. Le relâchement peut aussi être dû à l’hérédité, si votre mère avait une poitrine qui pend, vous avez une prédisposition à avoir la même chose .

Après avoir lu ceci, vous allez sûrement commencer à mettre des feuilles de chou sur votre poitrine et vos jambes !

Les feuilles de chou agissent comme de véritables aimants pour de nombreuses maladies dans notre corps. Le chou est également très utile pour le traitement d’affections spécifiques telles que les problèmes de la glande thyroïde, les céphalées et d’autres.

Mots-clés associés