Log in

À 24h de son concert, Arafat crie au loup et accuse : " Je suis boycotté dans mon propre... "

  • Ecrit par www.linfodrome.com
  • Publié dans People

À 24h de son concert, DJ Arafat crie au loup et accuse : « Je suis boycotté dans mon propre pays »



L’heure n’est pas à la sérénité et à la confiance chez DJ Arafat. À 24h de son concert d’Angré, le patron de la Yôrôgang crie au loup et accuse ses détracteurs de mettre tout en œuvre pour le boycotter.

Anticipation ou évidente réalité vécue par DJ Arafat ? Difficile de répondre à ces questions. Une chose est sûre, DJ Arafat crie au boycott à quelques 24h de la première étape de sa tournée. « Je suis boycotté dans mon propre pays », a-t-il accusé. Sur les faits, DJ Arafat évoque que depuis deux à trois semaines, alors qu’il a payé pour une quarantaine de panneaux, il constate malheureusement qu’il ne voit toujours pas ses affiches inonder les rues de Cocody. Renseignements pris, ses détracteurs seraient derrière ce boycott. Pareil sort pour ses affiches qui sont systématiquement décollées.

« Depuis près de deux à trois semaines, on a payé plus de 40 panneaux à Cocody mais je ne sais toujours pas pouquoi on refuse de les afficher. Ils ont même payé des gens pour décoller mes affiches », a-t-il déploré ajoutant que c’est « vraiment pathétique, décevant, lâche ». Puis d’avouer : « Je suis immensément boycotté ».

Pressentant un probable fiasco suite à ces actes de boycott, DJ Arafat previent que même avec deux personnes à son concert du samedi 27 juillet, il fera son show le plus important pour lui étant de faire plaisir. Convaincu d’ailleurs que les instigateurs de ce boycott sont ces personnes avec qui il ne veut plus travailler, DJ Arafat dit avoir pris les mains pour ne pas voir aboutir leurs desseins. Avec 250 éléments de sécurité, un concert debout, des titres inédits, un show de ouf et un objectif d’aider au bout de sa tournée les ‘’microbes’’, DJ Arafat est confiant qu’il remplira le stade d’Angré.