Logo
Imprimer cette page

Eudoxie Yao revient sur les circonstances de son agression : " Il voulait abuser de moi ... "

La star tout aussi adulée que controversée, Eudoxie Yao a été défigurée selon elle par Ibrahima Koné dit IB, un manager qui à l’en croire voulait abuser d’elle et refuse de lui donner son argent.

Elle avait été invitée par Mike le Bosso, un producteur d’artiste résidant à Rouen pour une tournée européenne.

« Mike le Bosso m’a fait venir en Europe pour ma tournée européenne. Avant d’arriver en France, je suis passé par Maldives. De là-bas, Mike le Bosso m’a demandé de payer mon billet d’avion et qu’il me rembourserait à mon arrivée. Une fois arrivée, nous sommes allés à Nantes ensuite en Italie. Et le promoteur n’a pas remboursé mon billet d’avion ni mes cachets de prestation. Après l’Italie nous sommes revenus en France et le promoteur m’a conduit chez une amie en attendant de me trouver une résidence. C’est ainsi qu’il a contacté IBrahima Koné dit IB pour m’héberger », explique la Go Bobaraba, avec le visage complètement tuméfié.

« Il se trouve que Mike le Bosso m’enfermait dans sa résidence personnelle ; chose que j’ai refusé. Monsieur Koné m’a demandé d’accepter et que Mike allait dormir au salon. N’ayant plus confiance en lui, je lui ai demandé de rembourser mon argent. Ensuite j’ai eu une autre prestation à Paris. Lorsque j’ai été payée, monsieur Koné que j’appelais mon père sommes venus ensemble avec Mike et j’ai confié mon argent à monsieur Koné. Ce jour-là, il avait gardé 920 euros », fait-elle savoir.

« Le tout est estimé à1220 euros (NDLR : environs 800 000 FCFA). Aujourd’hui je lui réclame mon argent et comme je ne veux pas avoir des rapports intimes avec lui, il me fait savoir qu’il m’a nourrie et transportée. Mike le Bosso ne me nourrissait pas c’est ainsi que monsieur Koné venait me chercher pour m’offrir à manger dans un restaurant africain. Mais j’étais loin de m’imaginer qu’il avait d’autres intentions. Lorsqu’il m’a fait les avances je lui ai fait savoir que je le considérais comme mon papa. Pris de colère, il me fait savoir que la nourriture et mon transport qu’il a payé n’étaient pas gratuits qu’il allait tout retirer dans ce qu’il me doit. Et je lui ai dit que je ne l’avais pas obligé de me rendre service. Si je n’ai pas mon argent aujourd’hui, le sang va couler », fait-elle observer la gorge nouée.

Selon le producteur Mike le Bosso qui donnait sa part de vérité dans une autre vidéo, « j’ai mal de savoir que des gens prennent leur temps pour dénigrer et mentir. Je n’ai pas de problème avec Eudoxie. C’est elle qui m’a appelé ce matin (NDLR : mercredi 17 juillet) vers 11 heures pour me dire qu’IB (NDLR : IBrahima Koné) ne veut pas lui donner son argent. C’est ainsi que je lui ai demandé de m’envoyer un message pour qu’il y ait des traces. C’est grâce à moi qu’elle est venue en France, je suis là pour la soutenir. J’étais au poste de police avec elle et elle a été conduite à l’hôpital. Et je vais à la résidence pour qu’elle vienne me trouver pour qu’on discute ».

« Je n’ai rien à voir dans cette affaire vous qui prenez mon nom pour faire des vidéos comme quoi j’ai voulu abuser d’Eudoxie. Il n’en est rien du tout. Je ne suis informé de rien. Je ne dois pas à Eudoxie ; j’ai remboursé son billet d’avion. Je lui ai donné 900 euros et j’ai payé tous ses cachets », s’empressait il de se dédouaner. « Le monsieur l’a blessé et il a été mis en garde à vue. Je suis mal placé dans cette affaire parce que je connais l’autre et il s’est emporté et la fille est en France grâce à moi et tout ce qui lui arrive, je suis son tuteur. Je suis vraiment peiné », concluait le promoteur de spectacle.

© Rumeurs d'Abidjan 2016