Log in

Debordo Leekunfa confie : « Arafat a pointé une arme sur moi mais il a eu pour son compte »

  • Ecrit par www.linfodrome.com
  • Publié dans People

Debordo Leekunfa a livré sa version des faits suite à la bagarre qu’il se serait livré une fois de plus avec DJ Arafat au petit matin du dimanche 19 mai dans un bar à Angré.

Selon sa version des faits, il aurait mis en difficulté DJ Arafat qui lui aurait pointé une arme à la tempe.  

Alors qu’il y a quelque temps en arrière, DJ Arafat accusait Debordo Leekunfa d’avoir brandi une arme contre lui, c’est le tour de Opah la Nation d’accuser son ex-ami avec qui il avait pourtant fumé le calumet de la paix après ce triste épisode. « Arafat a pointé une arme sur moi et il a eu pour son compte », dévoile Debordo Leekunfa quelques minutes après une brève vidéo de DJ Arafat l’accusant d’avoir fui la bagarre.


À en croire Debordo Leekunfa, c’est aux alentours de 06 heures ce dimanche qu’il se rend à la Ferrari, un célèbre bar réputé pour être un temple prisé par DJ Arafat. Une fois à l’entrée de ce temple, apprend-il, on lui signalera la présence en ce lieu de DJ Arafat. Toute chose qui l’irrite dans un premier temps parce que l’insistance sur l’information sonnant comme un mépris pour lui. Dès lors, décide-t-il de s’asseoir juste à côté du patron de la Yôrôgang. Cela n’est pas à plaire à l’auteur de ‘’Moto moto’’ et il est conscient.

« Je rentre et on me dit que Arafat est là. Du coup, j’ai dit que je vais m’asseoir là où il est assis. Je me suis donc mis juste à côté de lui vu qu’il était avec ses gars. Je savais que quelque chose allait se passer », relate-t-il dans une vidéo en direct sur sa page Facebook. Et comme il fallait s’y attendre, poursuit Debordo, DJ Arafat ne tardera pas à ouvrir les hostilités pour démontrer à son nouveau ‘’voisin’’ qu’on ne viole pas sans conséquences son intimité.

« Je vois un gars brandir une arme sur moi. Il est venu avec l’intention de me ridiculiser. Aussitôt, je lui ai envoyé un coup de poing et trois éléments ont sauté sur moi puis l’arme est tombée. Il a lancé une bouteille que j’ai esquivée et à mon tour je lui ai envoyé une table sur les trois. Le cadre étant restreint, je lui ai demandé qu’on sorte du bar. Mais une fois dehors, Arafat me laisse et s’en prend à d’autres personnes. Et comme il m’évitais, j’ai démarré ma voiture et je suis parti », a-t-il raconté.

Selon Debordo, son adversaire a eu peur de l’affronter. « Il y a des personnes qui ont tendance à vouloir faire peur aux gens mais quand l’heure de vérité arrive, où les vrais combats doivent commencer, elles étalent leur vraie peur », a brandi Debordo qui avoue avoir envoyé un coup de poing qui a fait saigner son adversaire. « Merci pour l’arme que tu as pointée sur moi heureusement que tu sais que je suis un garçon. C’est d’ailleurs moi qui lui ai dit qu’il saignait. Il m’a provoqué et il a eu pour son compte. Je lui présente mes excuses pour son sang qui a coulé mais partout où on va se voir, c’est un octogone », a revendiqué Debordo Leekunfa.