Log in

Alassane Ouattara à Niakara : « Le gouvernement est au travail et il y sera jusqu’à 2030 »

Le président de la République a communié avec les populations du département de Niakaramadougou ce jeudi 28 novembre 2019, dans le cadre de la visite d’état dans la Région du Hambol. Alassane a demandé à la population de lui faire confiance et que le gouvernement continuera d’être au travail au-delà de 2020.

La population de Niakara est venue nombreuse écouter le Chef de l’Etat. Tant cette visite était attendue. Leur porte-parole Ngatien Guibessongui, a présenté la situation de la localité et a fait plusieurs doléances dont le problème d’eau potable, de la mévente de l’anacarde ; de la rareté des terres cultivables à cause de l’orpaillage clandestin et la transhumance mal contrôlée de cheptels qui viennent des pays limitrophes.

Le Président de la République prenant bonne note des besoins de la population, a fait savoir que depuis 2011, d’importants investissements ont été faits dans le département de Niakara. « Ces investissements concernent notamment le secteur de l’électricité, de l’eau potable, de la santé ; de l’éducation ; de la sécurité ; des infrastructures routières ainsi de suite. Dans le secteur de l’énergie par exemple, le nombre de localités électrifiées dans le département de Niakara est passé de 17 localités en 2011, à 47 localités en 2019. Maintenant nous sommes à  un taux de couverture de 81% en 2019, contre 29% en 2011 », a déclaré Alassane Ouattara.

Poursuivant : « Je sais que le département de Niakaramadougou avait accusé un important retard. C’est pourquoi, nous avons décidé d’intensifier les travaux au cours de ces derniers mois. Dans le secteur de la sécurité, nous prévoyons la construction et l’équipement de brigades et de casernes ainsi qu’à la construction d’un commissariat de police à Tafiré en plus de celui de Niakara en cours ». Aussi a-t-il mentionné que le ministre de l’hydraulique l’a informé au cours du conseil des ministres que la mise en service des pompes à motricité humaine est prévue pour le 15 décembre au plus tard. De plus le Président de la République a promis la construction de nouvelles pompes, de forages et surtout la connection à partir du fleuve Bandaman afin de permettre un approvisionnement régulier ».

Des danseuses dans le département de Niakaramadpougou

A en croire le Président de la République, les travaux de réhabilitation de la route du nord section Bouaké-Ferké, section Kanahoro-Ferké sont en cours, et  les travaux de bitumage de la voirie de Niakara vont démarrer bientôt précisant que la ville bénéficiera de 5 km. « Dans le secteur de la santé, nous prévoyons sur la période 2019-2020, la construction des bâtiments de laboratoires et de radiologies de l’hôpital de Tafiré, ainsi que la fourniture de mobiliers, de matériels médicaux ; d’équipements de bloc opératoire ; de stérilisation et de réanimation », a promis Alassane Ouattara.

LE GOUVERNEMENT EST AU TRAVAIL

Par ailleurs, plusieurs autres localités bénéficieront de centres de santé rural selon le président du RHDP. En outre, Alassane Ouattara a demandé à la population de lui faire confiance quant à leurs différentes doléances prononcées car selon lui : « Quand Ado prend des engagements, il les respecte. Je vous promets de faire ce que vous avez demandé », a-t-il dit. Ajoutant :

« Le gouvernement est au travail, il n’est pas dans le bavardage. Il est au travail pas seulement en 2020, mais bien au-delà. En 2025, en 2030, le gouvernement continuera d’être au travail et la Côte d’Ivoire continuera d’avancer grâce à cette équipe dynamique sous l’autorité du premier ministre Amadou Gon Coulibaly, auprès du vice-président Daniel Kablan Duncan et avec le capitane que je suis, Alassane Dramane Ouattara votre fils »... Lire la suite sur AfrikSoir

Le canadien Westbridge porte plainte contre la Côte d’Ivoire à la Banque mondiale

La société canadienne spécialisée dans le financement de l’immobilier, Westbridge Mortgage Reit, vient d’assigner l’Etat de Côte d’Ivoire devant le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI), une institution du Groupe de la Banque mondiale, dans ce que l’on pourrait désormais appeler « l’affaire du rachat de la Banque de l’Habitat de Côte d’Ivoire (BHCI) ».

Souscrire à ce flux RSS