Log in

Mais de quoi George Michael est-il vraiment mort ?

  • Ecrit par 
  • Publié dans Musique

Pas un jour sans une nouvelle révélation autour de la mort de George Michael, disparu subitement le 25 décembre dernier.

Dernière en date : la thèse du suicide qui a enflammé les réseaux sociaux en raison de plusieurs messages explicites dévoilés sur le compte Twitter de son compagnon Fadi Fawaz, qui a eu la douleur de retrouver George Michael décédé dans son lit : « La seule chose que George voulait, c'est mourir », pouvait-on notamment lire ce week-end. « Il a tenté plusieurs fois de se tuer. Et enfin, il a réussi... » Des messages qui ont rapidement alimenté la rumeur d'un tragique passage à l'acte dans la nuit de Noël, avant d'être finalement démentie par Fadi Fawaz lui-même, qui s'est dit victime d'un piratage de ses données personnelles. « Je suis choqué par ce qui se passe sur Twitter, s'est-il insurgé dans les colonnes du Mirror. Mon compte a été piraté et fermé. C'est un peu effrayant pour être honnête. Je n'ai pas envoyé ces tweets. »

Un décès officiellement inexpliqué

De quoi épaissir un peu plus le mystère autour de la mort de la pop-star britannique, décédée brutalement à l'âge de 53 ans. Selon son manager, le chanteur aux 100 millions de disques vendus aurait été emporté par une crise cardiaque : on l'aurait retrouvé allongé paisiblement dans son lit. Mais les premiers résultats de l'autopsie, pratiquée le 29 décembre dernier, n'ont pas permis de lever tous les doutes. « Les résultats ne sont pas concluants quant à la cause du décès », a indiqué la semaine dernière la police britannique. Même si la mort du chanteur n'est pas suspecte, elle reste toujours considérée comme « inexpliquée » et nécessite des analyses plus poussées qui sont en cours.

LIRE AUSSI Mort de George Michael : sa carrière en dix tubes

À cela s'ajoutent les dernières photos connues de la star, publiées par le site américain TMZ, qui prouvent la mauvaise passe que traversait George Michael ces derniers mois : on y voit le chanteur en surpoids, le visage bouffi, presque méconnaissable, lors d'une soirée entre amis. Des images qui rappellent celles prises pendant l'été 2015 en Suisse, quand la popstar suivait une cure de désintoxication pour soigner ses addictions à l'alcool et la drogue – la presse populaire allemande évoquait à l'époque une consommation de plus de 20 joints de cannabis par jour. Le chanteur avait-il replongé à la fin de l'année 2016 ? Ses problèmes de poids, ajoutés à la consommation de drogue, ont-ils fini par épuiser son corps ? On ne peut pas non plus écarter une surdose fatale médicamenteuse, de plus en plus courante dans les derniers décès qui ont touché le show-biz international : on se souvient de la mort de Michael Jackson, victime notamment d'un abus de propofol sur un corps en bout de course, ou encore celle plus récente de Prince due à une overdose de fentanyl, un analgésique opiacé...
120 millions de fortune à partager.

En attendant les conclusions de la police, qui devraient être connues dans plusieurs semaines, la presse britannique s'est intéressée de très près aux bénéficiaires de l'immense fortune du chanteur, estimée à près de 120 millions d'euros, sans compter quatre propriétés disséminées dans le monde. Les principaux légataires devraient être les deux sœurs de l'artiste, Mélanie et Yioda, dont il était proche, ainsi que ses filleuls et son compagnon depuis quatre ans, Fadi Fawaz. George Michael pourrait également avoir prévu un certain nombre de dons à des œuvres sociales ou humanitaires, qu'il avait l'habitude de soutenir en toute discrétion depuis plusieurs années.

Media

Dernière modification le jeudi, 05 janvier 2017 18:25