Log in

Il nie la grossesse, le père de la famille de la fille sollicite la VAR ( téléphone de la fille) à la place d'un test d'ADN : La vérité a été dévoilée

  • Ecrit par www.kebanacamera.com
  • Publié dans Amour insolite

Cette histoire d’assistance vidéo à l’arbitrage ( VAR) est entrain de faire école loin du football.

Un père de famille s’en est servi pour démontrer au petit ami de sa fille que la grossesse qu’il tentait de nier était bien de lui. Dans le téléphone de sa fille se trouvaient toutes les vidéos amoureuses du couple ainsi que les messages.

On peut l’appeler  « assistance vidéo en amour » pour confondre tous les hommes qui aiment nier les grossesses. C’est ce qu’a fait un père de famille à Brazzaville au Congo après que l’auteur de la grossesse de sa file ait tenté d’en décliner la responsabilité. Il lui a montré ses messages et sextapes avec sa fille bien datés.

Les deux jeunes entretenaient une relation sentimentale depuis presque huit mois au su et vu de tous. Mais une grossesse de la fille a poussé le jeune garçon à s’éloigner pour fuir les charges.

Dans sa fuite, le jeune homme avait sans doute oublié avoir menacé tous les jours le jeune fille par des messages et notes vocales whatsapp. En outre, la fille avait encore dans son téléphone des moments magiques passés ensemble.

Convoqués, les parents du jeune garçon ont soutenu leur fils et tenté de présenté la fille comme une légère gérant plusieurs hommes. Après avoir insisté au jeune garçon de revenir à des meilleurs sentiments en vain, le père de la fille a sollicité au médiateur, un doyen du quartier de recourir à la VAR.

Les deux familles ont visionné les vidéos datées des deux amoureux et les messages échangés. Confondu, le jeune garçon a été obligé de reconnaître être l’auteur de la grossesse. Tout est rentré dans l’ordre et les parents du jeune garçon ont accepté de prendre leurs responsabilités.