Log in

Grosse colère des souscripteurs des agrobusiness en Côte d'Ivoire : Ce qu'ils préparent

  • Ecrit par Soir Info
  • Publié dans Société

Pour le syndicat et son avocat, ces décisions ont été prises loin des intérêts des souscripteurs...

Le blocage des activités des sociétés d'agro-business, observé depuis quelques jours en Côte d'Ivoire du fait du gel de leurs comptes bancaires par le procureur de la République, n'est pas apprécié par les souscripteurs, et ceux-ci sont prêts à en découdre avec toutes les personnes bloquant le paiement de leurs retours sur investissement (Rsi), à commencer par la Direction générale du Trésor et de la Comptabilité publique (Dgtcp) avec à sa tête, son premier patron.

C'est ce qu'il faut retenir, selon Aka Kouamé Jules, 1er secrétaire général adjoint du Syndicat des investisseurs indépendants de l'agro-business en Côte d'Ivoire (Siiab-CI), de la conférence de presse animée sur le sujet, le mercredi 18 janvier 2017 à l'espace Manvy aux 2 Plateaux. Assisté de Me Kalou Louis, avocat domicilié au cabinet Dako et Geu, M. Aka a dénoncé la procédure abusive enclenchée contre les sociétés d'agro-business, et qui cause des préjudices au moins 25 000 souscripteurs (pour quelques cinq entreprises visitées – le secteur compte une vingtaine de sociétés). «Le Trésor public et la police économique ont pris des décisions dans l’objectif de protéger les souscripteurs. Mais en fait, ces décisions mettent en péril nos investissements, car elles ne permettent pas l'exécution de nos contrats par nos partenaires et ne leur permettront pas de payer nos retours sur investissement», a appris le président du Siiab-CI.


Pour le syndicat et son avocat, ces décisions ont été prises loin des intérêts des souscripteurs eux-mêmes puisque les concernés n'ont pas porté plainte. Aussi, face à la situation délétère, le syndicat a-t-il entrepris de mener des démarches tous azimuts. Les guides religieux, le président de l'Assemblée nationale, le ministre en charge de l'Intérieur et le ministre chargé de l'agriculture, font partie des personnes sollicitées pour le règlement de cette crise. Parallèlement, le Siiab-CI a décidé de s'appuyer sur le tribunal du Commerce contre le Trésor public « pour décisions ayant empêché l'exécution des contrats de partenariat en bonne et due forme ». Des recours pour le dégel des comptes des sociétés, sont prévus afin de relancer les activités de l'agro-business.


A en croire le 1er secrétaire général adjoint du Siiab-CI qui représentait Sérifou Hamed, secrétaire général dudit syndicat, les autres associations du secteur sont associées au mouvement qui va s'enclencher les prochains jours. Tout en dénonçant le fait que les souscripteurs ne soient pas représentés dans le Groupe de travail sur l'agro-business, mis en place dans le cadre de l'enquête, le syndicat a fait savoir que d'autres nombreuses actions sont prévues. On n'écarte pas la possibilité de s'en prendre aux banques accusées d'être « des complices » dans ce qui est qualifié de « règlement de comptes », organisé contre le secteur de l'agro-business. D'ailleurs, Me Kalou a insisté sur le fait que l'affaire est civile et non pénale. « C'est un abus de pouvoir. Le code de la procédure civile a été violée. C'est de l'anarchie. Quand tu prends des décisions sans la justice d'un pays, le peuple est en péril. On laisse les souscripteurs, et on poursuit leur argent. Ce n'est pas normal. Il faut le dégel des comptes le plus rapidement possible », a affirmé en substance l'avocat du Siiab-CI. 18 sociétés d'agro-business exerçant régulièrement en Côte d'Ivoire sont sur la liste de la Direction générale du Trésor et de la Comptabilité publique (Dgtcp) pour raison d'enquête. Il s'agit de Monhévéa.com, Respiidiaworlgroup, Maktub-Ivagrop, Agribiznet, Poly Agrobiz, Monsuccès, Ivoire Champs, Afrique au Champ, Greenweb consultant, Agricash, Cifide (Agrofinance), Gram's Sarl, Agribio Sarl, AgrielIvoire, Self Agronomix, Sa Agro-Biz, Leader Investissements et Arthur Coconut Mill. Lire la suite sur linfodrome.com

Dernière modification le dimanche, 22 janvier 2017 16:00