Log in

Armes retrouvées à Bouaké en Côte-d’Ivoire : « Un complot » selon l’adjudant Zinzin, ex-rebelle

  • Ecrit par Ivoirematin-News
  • Publié dans Société

Ici à Bouaké, des noms circulent

Selon des images publiées par Adjudant Zinzin sur Twitter, ce jeudi, les caisses qui contenaient les armes qui seraient trouvées chez Soul To Soul ont été brûlées. Pour ce dernier qui se présente comme un ex-combattant des ex-forces armées des forces nouvelles, tout ceci montre qu’il s’agit d’une cabale du gouvernement pour incriminer Guillaume Soro.

« Qui veut masquer la vérité? Les caisses vides présentées comme cache d’armes brûlées. Qui a mis le feu aux caisses vides? Qui parle de faux feu encore? Des preuves que le gouvernement se fout de nos gueules. On brûle des preuves », s’est indigné Adjudant Zinzin. L’actuel enseignant du supérieur qui dit avoir combattu aux côtés des ex-Fafn à Man et Séguéla, croit savoir ce qui s’est réellement passé à Bouaké, le lundi au domicile de Soul To Soul, le directeur du protocole de Guillaume Soro. Il cite des noms dans ce qu’il appelle un complot contre le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire.

« Ici à Bouaké, des noms circulent », indique-t-il, puis de citer un député. « Complot contre le protocole de Soro Guillaume. Le nom du député Bema cité par des ex combattants démobilisés, témoins », affirme Adjudant Zinzin. A la vérité, l’ex-combattant soutient que c’est de la diversion. « Aucune cache d’armes découverte à Bouaké. Ces caisses ont été vidées au CCDO avant d’être déplacées. En réalité, les nouvelles armes ont été distribuées aux soldats opposés à la mutinerie chargés de faire diversion. Un autre soldat voisin à la résidence du protocole de Soro Guillaume était guetteur. Son nom Coulibaly Alassane dit Barbu. De nouvelles caisses cette fois remplies d’armes ont été déposées par Amoudé Traoré, ex Guépard chez Ousmane Cherif, actuellement au CCDO, ce matin (mardi) avant l’arrivée des gendarmes. C’est lui qui a conduit le commando chez le protocole de Soro Guillaume». Notre source est formelle et cite un certain Amoudé Traoré (à côté d’Hamed Bakayoko).

« Les armes brandies comme nouvelles appartiennent au CCDO de Bouaké où exerce Amoudé Traoré, ex-cordonnier et ex-policier municipal à Bouaké ». Contre ce dernier et ses amis, des militaires seraient remontés « convaincus qu’ils sont à la solde du RDR pour nuire à Soro Guillaume ». Qui est réellement cet Adjudant Zinzin qui semble bien informé?