Log in

Abidjan : Un réseau d’arnaqueurs a été démantelé à Abobo-Baoulé

  • Ecrit par www.afriksoir.net
  • Publié dans Société

 Le Commissariat du 34ème a interpellé à Abobo-Baoulé le sieur Fabrice Gore Bi Tah, impliqué dans une affaire d’escroquerie.

En effet, il avait créé avec deux de ses complices une “entreprise d’arnaque’’ spécialisée dans la vente d’or contrefait.

Fin de parcours pour Fabrice Gore Bi Tah, âgé de 29 ans impliqué dans une affaire d’escroquerie d’honnêtes citoyens. En effet, les sieurs avaient créé une entreprise d’arnaque bien organisée où chacun avait un rôle bien spécifique à jouer comme dans un film. Dans la société fictive le rôle de Fabrice Gore Bi Tah était de jouer le villageois membre d’une coopérative fictive installée dans la mine d’or d’Ity, région de Danané venu à Abidjan pour vendre 622 g d’or.

Le second complice se chargeait d’authentifier l’or en fixant le prix à 200 000 FCFA, tout en prenant soin de rassurer leur client qu’il connaissait bien le propriétaire. Quant au troisième complice, il était chargé, non seulement de trouver le client, mais aussi de trouver celui qui devrait faire authentifier la poudre (NDLR : l’or) et imiter le timbre vocal d’un homme à la peau blanche auprès qui le client devrait aller déposer la marchandise d’une valeur de plus de 6 millions de francs CFA.

Mais avant, il devrait verser la somme de 600 000 FCFA à Fabrice Gore Bi Tah le villageois, membre de la coopérative fictive. Une fois l’affaire conclue celui-ci devrait retourner au village où l’attendaient les autres membres de la coopérative. C’est donc à Abobo-Baoulé extension 2 que la remise de la somme devrait avoir lieu. Trouvant ses clients aux allures bizarres, la victime décide de se confier à un ami qui avise le Commissaire Tiégnon du 34ème arrondissement.

Celui-ci fait une descente musclée sur les lieux et met le grappin sur Fabrice Gore Bi Tah qui n’hésite pas à passer à table. Il affirme que la poudre jaune n’était pas de l’or comme ils le faisaient croire mais c’était un robinet de lavabo (NDLR : couleur en or) qu’ils avaient savamment réduit en poudre. Ses complices qui l’attendaient à Yopougon informés ont fondu dans la nature et sont activement recherchés par la Police.