Log in

Côte d'Ivoire : Lourd bilan à Abidjan après que cette pirogue ait chaviré dans la lagune

  • Ecrit par Linfodrome
  • Publié dans Société

La pirogue de la mort, dans laquelle plusieurs personnes ont péri à quelques jours de la fin de l'année

La ministre, Mariatou Koné, et le préfet d'Abidjan, Vincent Toh Bi, s'informant auprès des forces de police sur les circonstances du drame
Encore un drame à Abidjan-Sud en cette période de festivités de fin d'année. 24 heures après qu'un camion frigorifique ''fou'' ait écrasé 18 véhicules à Port-Bouet Gonzaqueville, faisant 3 morts, une pirogue vient d'en rajouter au triste bilan funeste de ces derniers jours de l'année. Cet autre accident a causé mort et désolation à Marcory-Anoumabo.
Dans la nuit du vendredi 28 au samedi 29 décembre 2018, peu après 1 h du matin, en effet, une petite embarcation s'est renversée dans la lagune, non loin du pont HKB. Le bilan provisoire livré par les services de police et secours déployés sur les lieux fait état de 6 morts parmi les occupants de l'embarcation dont 3 hommes et 3 femmes âgés de 11 à 20 ans.
 
 
Cet autre drame n'a pas laissé le gouvernement indifférent. Aussitôt alerté, son émissaire, à savoir, la ministre de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de la Lutte contre la pauvreté, Pr Mariatou Koné, était dans la matinée sur les lieux de l'accident. Elle a, ensuite, rendu visite aux familles endeuillées ainsi qu'aux 5 rescapés. Sur les différents sites, elle a confié être venue s'enquérir de la situation, d'une part. Et d'autre part, exprimer la solidarité et le réconfort du gouvernement aux familles des victimes décédées et aux 5 blessés.
L'émissaire du gouvernement, qui avait à ses côtés le préfet d'Abidjan, Toh Bi Irié, en a profité pour appeler les populations à la responsabilité, à la prudence et à la vigilance en cette période de fête de nouvel an. ''Nous avons été dépêchés par le président de la République Alassane Ouattara et le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly pour vous dire le ''yako'' du gouvernement suite au drame qui vous frappe et qui frappe notre pays. Nous voudrons, en cette circonstance malheureuse, appeler les populations à la prudence '', a interpellé la ministre en charge de la Solidarité.