Log in

Un voleur se prenant pour spider-man saute d'un immeuble pour échapper à sa victime à Abidjan : Il sera vite rattrapé par la réalité

  • Ecrit par Linfodrome
  • Publié dans Société

En quoi se croyait-il bâti ? Lui, c'est un voleur qui pensait sans doute être « spider-man », cet homme-araignée des bandes dessinées.

Mais la suite très amère va lui rappeler qu'on n'est pas dans un film.

La scène se passe à la « Cité Anador », dans la commune d'Abobo. Et c'était en pleine matinée du mardi 18 décembre 2018.

En effet, nos sources informent que ce jour-là, un individu, la vingtaine, pénètre par effraction dans un appartement situé au 2ème étage d'un immeuble. Un appartement dont le locataire est absent. Mais ce que ce jeune scélérat ignore, c’est que l'absence du maître des lieux n'est que momentanée. Alors, ne le sachant pas, notre malfrat muni de son « matériel de travail » se met à la tâche. Il défonce la porte de la chambre principale, qu'il se met à fouiller aussitôt.

Mais voilà qu'au même moment, l'occupant légal de l'appartement arrive. Cet homme, avec les traces d'effraction constatées sur la porte d'entrée, comprend qu'un intrus est dans sa piaule. Et là, par des cris « au voleur ! », il donne l'alerte. Le scélérat sait que tout est gâté. Il ne peut pas passer par la porte principale où se tient la victime, en train de hurler à tue-tête comme un goret. Que faire alors ? Le jeune homme réfléchit rapidement et prend sa décision.

Pour échapper à une arrestation certaine, le cambrioleur croit donc n'avoir qu'une seule alternative. Ainsi, par l'arrière, il enjambe le balcon et saute dans le vide depuis le 2ème étage. Il vient quasiment se « fracasser » sur la toiture d'une demeure en dessous, avant de venir chuter au bas de l'immeuble.

Grièvement blessé à la tête et aux membres inférieurs, le malfaiteur demeure inerte au sol, dans un état d'inconscience. La police alertée, des éléments des forces de l'ordre se rendent sur les lieux, pour le constat d'usage. Cela fait, ils font à leur tour, appel aux sapeurs-pompiers militaires. Ces derniers qui se présentent peu de temps après sur place, évacuent le voleur blessé, aux urgences chirurgicales du Chu de Cocody.

Bien entendu, il est flanqué de flics. Car une fois remis sur pied après les soins, ce bandit présumé, non identifié faute de documents administratifs, devra faire face à une procédure pénale à son encontre. Il n'est donc pas sorti de l’auberge. Lui qui croyait bien faire de jouer à Tarzan. Il ne lui restait qu'à imiter ce dernier, en encadrant sa bouche de ses deux paumes ouvertes, et crier « Olio lio ! ».