Log in

CEMAC : Les banques interdites de faillite se trouvent au Cameroun

  • Ecrit par www.afrique-sur7.fr
  • Publié dans Le monde en bref

Selon le gendarme bancaire de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), le Cameroun concentre la plupart des meilleures banques de la sous-région.


Les banques camerounaises s’imposent dans la CEMAC.

Voilà une performance qui conforte la place prédominante du Cameroun parmi les économies de la zone CEMAC (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad). A en croire la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC), la plupart des établissements de crédits d’importance systémique se trouvent au Cameroun.

Pour le moment, la CEMAC ne compte que deux catégories de banques dont la faillite pourrait causer de graves entraves à ses économies. Une banque camerounaise, Afriland First Bank, et la Gabonaise BGFIBank figurent parmi les établissements « d’importance systémique moyenne ». Il s’agit des banques ayant un total cumulé des scores supérieur à 600 et inférieur ou égal à 900 sur 1000.

Les autres banques au Cameroun se trouvent dans la catégorie des entités à « importance systémique faible » : la filiale tchadienne de Commercial Bank, celle équato-guinéenne de CCEI Bank, Société commerciale de banque Cameroun, Société générale de Banques, Standard Chartered Bank, et Ecobank. La filiale congolaise de la BGFIBank se classe également dans cette catégorie. Celle-ci regroupe les banques dont le total cumulé des scores est supérieur à 300 et inférieur ou égal à 600 sur 1000.

La zone CEMAC compte 53 banques actives. Se basant entre autres sur leurs bilans, leurs activités transfrontalières et le flux de leurs paiements, la COBAC estime qu’il y a près d’une dizaine d’entre elles qui sont carrément interdites de faire faillite. Locomotive de la sous-région, le Cameroun concentre plus de la moitié de ces établissements bancaires.