Log in

Notre-Dame de Paris, plus de 800 ans partis en fumée !

Monument parmi les plus emblématiques de Paris, la cathédrale Notre-Dame de Paris, en proie à un incendie ce lundi, est aussi l’une des plus célèbres de France. Un édifice à la fois religieux et patrimonial débuté au XIIe siècle.

Histoire

Nommé évêque de Paris en 1160, Maurice de Sully décide de donner à la capitale une cathédrale digne de la première ville de France. Il veut la faire construire dans le style d’alors, style que l’on appelle aujourd’hui gothiqueLe roi Louis VII, son compagnon de classe, favorise le projet. L’Église, les notables de la ville et le peuple tout entier participent : les uns offrent de l’argent, les autres leur travail, leur savoir-faire. La construction commence en 1163, Notre-Dame ne sera achevée qu’un peu plus de 100 ans plus tard, en 1272. Pendant cette période, toutes les corporations d’artisans (tailleurs, sculpteurs, charpentiers, menuisiers, maçons, verriers…) travailleront sans relâche sous la direction d’architectes chevronnés. Tous offriront d’une manière égale leurs efforts à Dieu et à Marie.

Marie, la Mère de Dieu, c’est à elle que l’évêque Maurice a voulu dédier la cathédrale toute entière, elle lui est consacrée, Notre-Dame de Paris ! On ne compte d’ailleurs pas moins de 37 représentations de la Vierge (sculptures, peintures, vitraux…).

Depuis sa construction, la cathédrale est l’un des grands symboles de Paris et de la France. De grands évènements religieux et politiques s’y sont déroulés ce qui a fait dire à l’historien Michelet que Notre-Dame est à elle seule un livre d’histoire. On ne peut bien sûr pas tous les citer ici, il faudrait des pages et des pages ! On peut citer quand même que :

– elle n’était pas encore achevée, à la fin du XIIIème siècle, que les parisiens y ont veillé le corps du Roi Saint Louis qui était mort à Tunis ;
– c’est ici que le roi Philippe le Bel, en 1302, a ouvert les premiers Etats Généraux du Royaume de France ;
– le roi Henri IV y a épousé en 1572 Marguerite de Valois et, en 1594, s’est solennellement converti au catholicisme ;
– le pape Pie VII y a sacré Napoléon Ier empereur des Français en 1804 ;
– c’est aussi à Notre-Dame que l’on a chanté le Te Deum à la fin des Première et Seconde Guerres mondiales ;
– le pape Jean-paul II y est venu deux fois : en 1980 et en 1997 pour les Journées Mondiales de la jeunesse.
– Plus récemment, en 2005, c’est à Notre-Dame que des dizaines de milliers de fidèles et gens de bonne volonté se sont rassemblés pour prier quand le pape Jean-Paul II est mort et attendre la nomination du nouveau chef de l’Église, le pape Benoît XVI.

Ces dernières années, l’édifice a vécu au rythme des tragédies terroristes du pays, sonnant le glas au lendemain de l’attentat de Charlie Hebdo en janvier 2015. Les plus hautes autorités civiles et religieuses s’y étaient aussi rassemblées en juillet 2016 pour une messe d’hommage au père Jacques Hamel, égorgé par deux jihadistes à Saint-Etienne-du-Rouvray.

En septembre 2016, une voiture chargée de bonbonnes de gaz avait été découverte. En juin 2017, un policier avait été attaqué au marteau sur le parvis de la cathédrale par un jihadiste disant agir « pour la Syrie ».Magnifiée dans la littérature, elle figure notamment au centre du roman de Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, publié en 1831.

Avec 13 à 14 millions de visiteurs par an, Notre-Dame vient d'être ravagé par un impressionnant incendie.  C'était le monument le plus visité de Paris et de toute l’Europe.