Log in

Gabon : Cinq mois après son hospitalisation à Riyad, Ali Bongo de retour au pays ce 23 mars 2019

Le retour d'Ali Bongo Odimba intervient au moment où l'opposition Gabonaise souhaite qu'une vacance du pouvoir soit déclarée.



Cinq mois jour pour jour après son hospitalisation à Riyad le 24 octobre 2018, Ali Bongo Odimba sera enfin de retour parmi les siens le samedi 23 mars 2019. En convalescence à Rabat depuis fin novembre, Ali Bongo qui a déjà effectué deux (02) retours express à Libreville pourra de nouveau fouler les pieds sur sa terre natale. Un retour au pays qui intervient dans un contexte assez particulier.

L’annonce a été faite par le porte-parole de la présidence, Ike Ngouni. « Le président gabonais  tient à remercier son frère, sa majesté le roi du Maroc Mohammed VI pour la qualité de son accueil et l’inestimable soutien apporté tout au long de son séjour dans le royaume chérifien », a déclaré Ike Ngouni, lors d’une allocution.

Le retour d’Ali Bongo Odimba marque la fin d’une convalescence qu’il poursuivait à Rabat depuis fin novembre. Ce dernier avait effectué deux déplacements express à Libreville, la capitale Gabonaise, en janvier dernier pour la prestation de serment de son gouvernement, puis en février pour une consultation avec plusieurs politiques au palais présidentiel.

Ce retour d’Ali Bongo Odimba intervient dans un contexte assez particulier. En effet, plusieurs responsables de l’opposition ont réclamé ces derniers mois que la vacance du pouvoir soit déclarée. Fin février dernier, dix (10) personnalités de la société civile et de différents partis d’opposition exigeaient une clarification de la situation constitutionnelle du pays  avant le 31 mars 2019.

Outre ce contexte assez particulier, le retour d’Ali Bongo Odimba devrait coïncider avec la rentrée prochaine de la Cour constitutionnelle, pour laquelle aucune date n’est cependant pour l’instant fixée. Initialement prévue pour janvier, celle-ci avait été repoussée dans l’attente du retour du chef de l’État. Une cour décriée fortement à l’heure actuelle par l’opposition Gabonaise.

Faut-il le rappeler, depuis l’hospitalisation du président Gabonais en octobre 2018, très peu d’informations ont été communiquées sur son état de santé. Le président gabonais ne s’est exprimé en public qu’une seule fois depuis son hospitalisation, fin octobre, à l’occasion de son traditionnel discours de vœux du 31 décembre enregistré depuis Rabat.