Log in

Présidentielle au Sénégal : France24, RFI, Tv5…les médias français à fond derrière Macky Sall qui fait l’affaire des Français

  • Ecrit par www.echobuzz221.com
  • Publié dans Le monde en bref

« Il est un Samba Alar. Il privilégie les entreprises françaises au détriment de celles nationales. Toutes les entreprises sénégalaises ont mis la clé sous le paillasson » a déclaré à Thiès Madické NIANG apostrophant Macky SALL.



Le candidat de la coalition « Madické2019 » est le dernier à dénoncer la propension du régime de Macky SALL à filer les marchés les plus juteux aux entreprises étrangères, surtout françaises. Toutefois, acculé et accusé, le candidat de la coalition Benno Bokk Yaakaar peut toujours compter sur la France qui, à travers ses médias, a déjà pris position.

« C’est de bonne guerre en campagne, mais l’exercice est périlleux pour l’opposition car en terme macro-économique, le bilan de Macky Sall est globalement très positif », écrit RFI en phrase d’attaque d’un article intitulé : « Le Sénégal sur la voie de l’émergence: les bailleurs votent Macky SALL ». Il n’est pas question de faire le procès de Radio France internationale (RFI), en rappelant qu’elle s’appelait avant « Le Poste colonial », mais l’exercice auquel elle s’adonne n’est autre que de l’ingérence. Surtout si l’on sait que RFI est financée en grande partie par le ministère français des Affaires étrangères l’instar de France24 et Tv5. Avant RFI, ce sont ces deux derniers médias qui prenant partie en créditant Macky SALL d’une popularité qui n’existe que dans leur salle de rédaction. Pour France24, « l’opposition peine à exister face à Macky SALL ». Pour TV5 également, il est question de démolir l’opposition qui ne représenterait rien. Et c’est l’ancien sénégalais Assane DIOP qui s’en charge. Selon lui, Ousmane SONKO « manie le salafisme ».

Au mois de décembre dernier, Bruno Lemaire, ministre français de l’Economie et des Finances, donnait déjà le ton, lors de la réunion du Groupe consultatif de Paris. «1,5 milliard d’euros (soit 983 milliards de francs Cfa : Ndlr), c’est beaucoup mais c’est un choix politique clair du président de la République Emmanuel Macron vis-à-vis de son ami et partenaire le Président Macky SALL. Et je crois que lorsque le choix est au rendez-vous et que l’on voit que les investissements, la politique économique et la stratégie économique sont les bonnes, il est nécessaire et légitime que la France soit à vos côtés. (…) Les choses sont très simples, le soutien financier est clair et massif, nous croyons à votre stratégie économique et nous soutenons la stabilité économique du Sénégal. (..) J’ai eu beaucoup de bonheur de faire cette annonce au nom du gouvernement français, au nom du président de la République. Et le deuxième bonheur pour moi sera de vous rendre visite au printemps prochain au Sénégal». Pour Lemaire qui a lâché ses camarades Républicains pour le pouvoir de Macron, au mois de mars prochain, Macky SALL sera toujours le président du Sénégal.

Seulement, comme Bruno Lemaire, les médias français oublient ou font semblant d’ignorer que ce ne sont pas les bailleurs dont il faut avoir la confiance pour être président du Sénégal.