Log in

La justice française d’accord pour l'extradition du petit frère de Blaise Compaoré au Burkina Faso

  • Ecrit par Jeune Afrique
  • Publié dans Le monde en bref

La justice Française favorable à l'extradition de François Compaoré, vers le Burkina.



Dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de Norbert Zongo, la justice française vient de donner son accord pour l’extradition de François Compaoré, frère cadet de l'ex-président Blaise Comaoré, vers le Burkina.

 La justice française vient de rendre un avis favorable quant à cette demande qui n’arrange guère le frère cadet de l’ex-président Burkinabé, François Compaoré. Celle de son extradition. Mais les plaignants devront encore attendre avant de voir leurs vœux se réaliser. L’accusé ne devrait pas être extradé de si tôt. Tout simplement parce qu’il y a plusieurs procédures judiciaires à suivre. Sa défense dispose encore de plusieurs procédures judiciaires pour contester cette décision de la Chambre d’instruction de la Cour d’appel de Paris.

Notons que les magistrats burkinabè en charge de l’enquête sur l’assassinat de Norbert Zongo et de ses 3 compagnons ont toujours souhaité la présence de François Compaoré. Car, il est considéré comme le principal suspect.
Il avait été interpellé le 29 octobre 2017 à l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, à Paris, et placé sous contrôle judiciaire en France.

Rappelons que Norbert Zongo journaliste Burkinabè est décédé le 13 décembre 1998 avec 3 autres personnes. L’autopsie confirmera que les quatre hommes ont d’abord été abattus par balle, avant que leurs corps ne soient brûlés à bord d’un véhicule 4x4. Le journaliste Norbert Zongo était une figure de l’opposition et directeur de l’hebdomadaire L’Indépendant.