Log in

Sidiki Konaté : « Nous devons être broyés et réduits à de petits mendiants avant fin ... »

Dans un message de gratitude à leurs partisans et sympathisants qui se sont déplacés à l’aéroport international FHB d’Abidjan pour accueillir Guillaume Soro, l’ex-ministre Konaté Sidiki a profité pour répondre au journal l’Essor qui avait titré que les soutiens politiques de Soro « n’ont rien, ne sont rien et ne seront jamais rien ».

Mots-clés associés

Voici le document en Côte d'Ivoire qui ordonne la surveillance de trois proches de Soro

Malgré le retour de Guillaume Soro en Côte d’Ivoire, qui prône l’apaisement, et les déclarations du président ivoirien Alasanne Ouattara, en marge du sommet de la CEDEAO, affirmant qu’il n’y a pas de crise entre lui et le président de l’Assemblée nationale, il subsiste des signes de tensions. L’un de ces signes a pris la forme d’un document de la Direction de la Surveillance du Territoire (DST) qui recommande la mise sous surveillance de trois proches conseillers de Guillaume Soro.

C’est un document qui tient en une page et qui circule depuis ce mardi 24 octobre sur les réseaux sociaux. On peut y lire le nom de trois proches de Guillaume Soro : son chargé de communication Moussa Touré, Félicien Sekongo membre de l’Amicale des Forces nouvelles et Affousiata Bamba-Lamine, ex-ministre du gouvernement Kablan Duncan et ex-porte-parole des Forces nouvelles du temps de la crise ivoirienne.

Ces trois individus, recommande la note du ministère de l’Intérieur, datée du 13 octobre, doivent être mis en observation sur ordre de la DST, la Direction de la Surveillance du Territoire, et leurs passeports immédiatement retirés.

Moussa Touré revenant samedi d’un voyage en Russie en a fait brièvement les frais. Il a été retenu à son arrivée à l’aéroport d’Abidjan avant d’être relâché, son passeport restitué.

Mots-clés associés