Log in

Le gouvernement réagit suite à la fraude au guichet unique automobile

Le gouvernement par la voix de son porte-parole, Bruno Nabagné Koné s’est prononcé sur la fraude découverte récemment au guichet unique automobile.



Lors du point de presse qui a sanctionné le conseil des ministres du mercredi 23 mai 2018, le ministre Bruno Koné a en effet exprimé la satisfaction du gouvernement quant à la découverte du scandale. A l’en croire, cela aura une répercussion positive sur l’économie nationale notamment en matière de mobilisation des recettes fiscales. « Nous saluons le fait que cette supercherie, tricherie à grande échelle ait été découverte. Cela va faire des recettes fiscales, sans doute, plus importantes. Cela va également permettre dans d’autres secteurs que des mesures plus fortes soient prises dans le sens de la sécurisation des recettes et du renforcement des procédures qui sont mises en place », s’est réjoui l’émissaire du gouvernement.

A la question de savoir ce qui est prévu pour les personnalités citées dans le scandale, M. Koné a émis une réserve de peur d’entraver les conclusions des enquêtes en cours. « Il y a, aujourd’hui, une procédure judiciaire qui est ouverte ; vous ne l’ignorez pas. Vous n’ignorez pas non plus que les Douanes elles-mêmes ont également engagé des enquêtes. Donc tout cela va permettre peut-être à la fin de répondre à cette question. Nous n’avons pas envie d’anticiper sur les conclusions éventuelles de ces démarches qui sont en cours », a fait remarquer le ministre de la communication. Tout en espérant que lesdites enquêtes permettent de situer les responsabilités des uns et des autres, les opérations relatives au dédouanement des véhicules étant généralement réalisées par des transitaires avec plusieurs ramifications. S’il se trouve, a –t-il souligné, les personnes citées dans l’affaire ne seraient que des victimes.