Log in

Deux présumés criminels dont un déserteur des forces spéciales ont été mis aux arrêts par la police : Voici leurs noms et surnoms

plusieurs rixes d’une extrême violence, au couteau, à la machette et au gourdin, entre syndicalistes du transport ont été enregistrées ces temps-ci dans la commune de Treichville.

La police criminelle (Ex PJ) a mis fin à la cavale des nommés Sanogo Ali, dit Sroukou, un déserteur des forces spéciales, dit-on, et de Gbané Mouhamed Ali, alias Apathé, annonce une note d’information transmise, mardi, à l’AIP.

Selon des sources sécuritaires, les deux bandits, recherchés pour les meurtres de Traoré Issouf, le 2 décembre 2017 et de Nabi Bebogo Drissa dit Garba en 2016, ont été pris sur dénonciation de personnes qui leur sont très proches dans un bar à Yopougon Yao Séhi, très tard dans la nuit du 28 février.

Vendredi, un troisième acolyte, sur la trentaine d’individus recherchés, a, quant à lui, été pris, à la Gare de Bassam à Treichville, par des éléments de la compagnie républicaine de sécurité II (CRS2), lors d’une bagarre rangée entre factions syndicales rivales.

Par ailleurs, plusieurs rixes d’une extrême violence, au couteau, à la machette et au gourdin, entre syndicalistes du transport ont été enregistrées ces temps-ci dans la commune de Treichville.