Log in

Hien Sie : « Il n’y a pas d’alternative en dehors du pouvoir ».

  • Ecrit par Santa Yerim
  • Publié dans Côte d'Ivoire

Dans le cadre de la tournée de mobilisation pour le 3ème congrès du Rassemblement des Républicains (RDR), Le Secrétaire National aux infrastructures dudit parti, Hien Sié Yacouba, était à Aboisso à la place Etché Elleingand.

Devant des militantes et militants, le député-maire d’Adiaké a tenu a rappelé aux uns et aux autres, qu’il faut travailler à la consolidation du pouvoir d’Etat mais surtout à sa conservation. Car dira-t-il qu’il n’y a pas d’alternative en dehors du pouvoir. « Après 6 ans de pouvoir, il nous faut rebondir. Le RDR fort sera pour nous une protection. Parce qu’en fait il  n’ya pas d’alternative pour nous en dehors du pouvoir. C’est pourquoi, nous devons foncer pour que notre parti soit fort au sein du RHDP, qui tire le RHDP en avant ».  Poursuivant dans sa lancée, l’émissaire de la haute direction a insisté sur la nécessité de travailler à la cohésion au sein des partis alliés membres du RHDP. « La haute  direction du  RDR tient au  parti unifié, tient au RHDP. Le RDR ne se voit pas seul entrain de gérer la CI. Le RDR veut gérer la CI avec les partis alliés avec lesquels le RDR a travaillé pour arriver au pouvoir. Il s’agit donc pour les militants de se préparer, d’être à l’écoute du Président du comité d’organisation du prochain Congrès pour que le jour-J, ils viennent travailler à réussir ce congrès. Parce que le RDR nouveau et fort c’est d’abord  un congrès réussi. Afin qu’au sortir dudit congrès, les attentes soient intégrées dans la réorganisation du parti, que les nouvelles directives et stratégies soient appliquées ce qui permettraient au parti d’être fort et renforcé au sein d’une alliance  RHDP. Il s’agit donc de faire en sorte que chaque maillon de la chaine RHDP soit un maillon fort, que la chaine soit solide. En 6 ans beaucoup a été fait mais construire un pays ce n’est pas l’œuvre d’un jour, c’est long. Il faut donc travailler ensemble pour que dans 20, 30,40  voire 50 ans à venir, cette alliance là soit encore au pouvoir pour permettre aux ivoiriens, à nous ici présent et à nos enfants de vivre dans une Côte d’Ivoire unie paisible et développée, où nos enfants n’auront pas à traverser la mer pour avoir le bonheur parce que le bonheur sera tout simplement ici », a-t-martelé.