Log in

La tendance Affi du FPI « s’étonne » des primes aux militaires pour « obtenir une paix éphémère »

  • Ecrit par Alerte Info
  • Publié dans Côte d'Ivoire

Le Front populaire ivoirien (FPI), le principal parti de l’opposition en Côte d’Ivoire s’est dit « étonné » de l’option du gouvernement de payer des primes aux mutins, pour « obtenir une paix éphémère », invitant le président Alassane Ouattara à « démissionner », dans une note.

« Le FPI s’étonne que le gouvernement ne choisisse pas une voie structurelle de règlement de cette crise et préfère plutôt opter pour la voie conjoncturelle du paiement d’une rançon en vue d’obtenir une paix éphémère », indique le communiqué signé de Agnès Monnet, la secrétaire générale de cette frange conduite par Pascal Affi N’Guessan.

L’ex-parti au pouvoir a exhorté « M.Ouattara et son gouvernement à tirer toutes les conséquences de leur échec et à démissionner du pouvoir ».

Selon des sources proches des négociations, les soldats qui réclamaient le reliquat d’une prime individuelle de 12 millions FCFA, ont obtenu du gouvernement le paiement de « cinq millions Fcfa immédiatement et deux millions Fcfa fin juin », grâce à un prêt du Maroc.

Le FPI a réitéré son appel « à une marche de protestation le 17 juin à Abidjan contre le pouvoir liberticide, incompétent et appauvrissant de M. Ouattara ».