Log in

Mort de DJ Arafat à 33 ans : les circonstances de l’accident

Le chanteur DJ Arafat, icône du coupé-décalé et artiste majeur de la Côte d’Ivoire, est mort ce lundi 12 août à seulement 33 ans. L’artiste n’a pas survécu à son accident de moto, survenu la nuit précédente dans les rues d’Abidjan.

 « Décès de l'artiste DJ Arafat, de son vrai nom Houon Ange Didier, ce lundi 12 août à 8 heures, des suites d'un accident de la circulation qui s'est produit dans la nuit de dimanche » : c’est ainsi que la Radiodiffusion télévision ivoirienne a annoncé la mort d’un grand artiste. DJ Arafat, 33 ans, était un des plus grands représentants du coupé-décalé, un style musical extrêmement populaire en Côte d’Ivoire. Personnalité sulfureuse mais adulée par les foules, le chanteur laisse derrière lui des milliers de fans bouleversés par sa disparition. Les circonstances de l’accident qui lui a coûté la vie ont été dévoilées ces dernières heures, notamment par RFI. La station française rapporte que «  DJ Arafat et un groupe d'amis ont pris leur moto à Abidjan » ce dimanche 11 août, aux alentours de 23h.

«  L'artiste, amoureux de la vitesse, a alors cabré son véhicule, précise RFI. Quelques mètres plus loin, il a percuté un véhicule conduit par une journaliste de Radio Côte d'Ivoire, dans le quartier d’Angré.  » Des images de ce terrible accident, montrant notamment la moto totalement détruite du chanteur, circulent sur les réseaux sociaux. Inconscient, DJ Arafat a été transporté en urgence à la Polyclinique des Deux Plateaux, où les médecins ont tenté de le sauver. Au matin, le ministre ivoirien de la Culture Maurice Bandaman a été informé que ses chances de survie étaient faibles : « Il m’a été dit qu’il était gravement blessé et que c’était un accident très grave parce que c’est un accident en moto sans casque », a-t-il confié à RFI. Si la journaliste de Radio Côte d'Ivoire, également hospitalisée, n’est plus en danger de mort, DJ Arafat a finalement succombé à ses blessures.

 De nombreux hommages ont été rendus à l’artiste, notamment par le leader de Magic System A’salfo, l’épouse de Maître Gims DemDem, ou encore le rappeur Kaaris. Son décès a également suscité une vive émotion populaire : comme le rapporte RFI, des centaines de fans se sont rendus devant la clinique Polyclinique des Deux Plateaux. Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a adressé ses « sincères condoléances à sa famille et à tous ses fans ». C’est tout un pays qui pleure aujourd’hui la disparition de DJ Arafat. Le ministère ivoirien de la Culture a d’ores et déjà annoncé qu’un hommage national pourrait être rendu à l’artiste, une fois l’accord de sa famille obtenu. En attendant, ses fans ont d’ores et déjà lancé une pétition pour qu’une cérémonie soit organisée au stade Félix Houphouet Boigny d’Abidjan.