Log in

Financement du plan directeur Cacao : Les Etats à la recherche de 20 000 milliards FCFA

  • Ecrit par www.afriksoir.net
  • Publié dans Côte d'Ivoire

Dans le cadre de la table ronde qu’organisent la Commission de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) en collaboration avec l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA), la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) .



Abidjan du 16 au 18 juillet 2019,  le financement de 114 projets dans les domaines des Infrastructures, du Transport, de l’Energie, des Mines, de l’Agriculture, des Ressources animales, des TIC, du Commerce et de la Promotion des échanges régionaux, inscrits dans le Plan Directeur de l’Aménagement des Corridors pour l’Anneau de Croissance en Afrique de l’Ouest, les experts des Etats et de l’UEMOA, les partenaires techniques et financiers et le secteur privé ont échangé hier au Plateau.

Au nom du ministre ivoirien de l’Economie et des finances, le directeur de cabinet, Adama Coulibaly, a indiqué que ce sont environ 20022 milliards Fcfa qui sont attendus dans le cadre de la mobilisation de fonds au cours de cette table ronde pour le financement des 114 projets, dont le montant global pour le financement est estimé à 20822 milliards Fcfa, au nom de 5 pays membres et de l’UEMOA. A savoir 27 projets pour le Burkina Faso, 42 pour la Côte d’Ivoire, 13 pour le Ghana, 12 pour le Benin, 13 pour le Togo, et pour l’UEMOA.

« Les besoins de financement sont importants et il est nécessaire d’obtenir des ressources conséquentes pour garantir la mise en œuvre effective des projets de ce plan directeur Cacao » a-t-il dit. Avant de préciser qu’il s’agit de présenter les projets afin qu’ils soient connus et compris des partenaires techniques et financiers ;

de solliciter et d’obtenir leur adhésion et leur accompagnement ainsi que des engagements et des concours financiers multiformes indispensables à la réalisation de ces projets prioritaires identifiés. Pour le commissaire, chargé du département de l’aménagement du territoire communautaire et des transports.

Paul Koffi Koffi, il s’agit de se préparer en vue d’être à la hauteur des rencontres avec les PTF et le secteur privé et défendre valablement les projets. Rappelons que le Projet Wagric-cacao porte sur le développement des secteurs économiques et des infrastructures des corridors couvrant 5 pays. A savoir le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana le Togo et le Bénin. Ces 5 pays sont appelés pays du cacao ou sous-région du cacao.