Log in

Côte d’Ivoire : L’UE crée 200 emplois pour des jeunes ruraux à Tiassalé

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Coulibaly Sangafowa Mamadou salue l’Union européenne (UE) pour le financement qu’il a apporté à des jeunes pour la création de plantations villageoises de banane dessert, permettant ainsi de les fixer en Côte d’Ivoire plutôt que d’aller périr dans la Méditerranée.



Il l’a souligné dans son allocution prononcée vendredi à Nianda – Kanga-Nianzé (N’douci), lors de la présentation du projet pilote d’insertion professionnelle de jeunes agriculteurs dans le cadre des Mesures d’accompagnement de la filière banane dessert (MAB) financés par l’UE.

“Ce type de projet qui est un exemple démontre qu’on peut fixer les jeunes sur notre sol sans qu’ils n’aient d’autre choix que d’aller mourir dans la Méditerranée”, a affirmé le ministre Sangafowa, à l’occasion de la 3ème étape de la 8ème édition des Journées de l’administration agricole délocalisée (JAAD).

En effet, sur financement de l’Union européenne, dix jeunes agriculteurs ont été installés dans la filière banane dessert sur 200 ha, sur le bloc des villages de Nianda et Kanga-Nianzé, créant plus de 200 emplois.

Le projet pilote des mesures d’accompagnement de la filière banane dessert de Tiassalé bénéfice de l’appui technique de la Société d’études et de développement de la culture bananière (SCB). Ce projet a été cofinancé par l’UE à plus de quatre milliards de francs CFA et vise à rendre les dix bénéficiaires, autonomes.

Lancées mercredi, les JAAD 2019 s’achèvent samedi. Elles portent sur le thème “Le PNIA 2 pour une croissance agricole soutenue” et se déroulent dans les régions de la Mé et de l’Agnéby-Tiassa (Sud ivoirien).