Log in

Réponse à Ahoussou : " Si tu es allé au RHDP pour le développement de ta région, alors il reste 15 mois pour que Didievi soit ... "

Jeannot Ahoussou-Kouadio qui a été écarté de toutes les instances de direction du RHDP où règne en maître absolu Amadou Gon Coulibaly, avait expliqué qu’il s’était rallié au RHDP pour le développement de sa région.

Sur sa page, des jeunes de Didiévi et de la région du Bélier, lui ont répondu.

“Nous attendons le véritable envol de Didievi, une ville où il est difficile d’avoir du carburant, pas de banques”, a attaqué un internaute qui rappelle qu'”il reste 15 mois pour que Didiévi (département natal du président du Sénat) soit développé”. Dans le cas contraire, insistent certains commentaires, l’on comprendrait que l’ex-vice président du PDCI s’est rendu au RHDP, pour des intérêts personnels, non pour le développement de sa région.

“As-tu construit une usine à Didievi ? Quel est ton projet de développement pour Didiévi ? Tu es allé a Korhogo (chez le Premier ministre Gon) et à Odienné (département natal de la mère du Président Alassane Ouattara), tu as vu ce que les ministres font là-bas. On veut du concret”, rétorque un autre.

“Votre place est absolument au PDCI-RDA car les personnes que vous avez citées dans votre communication furent PDCI-RDA jusqu’à leur mort. Ils ne sont donc pas fier de vous de n’avoir pas su entretenir l’héritage qu’ils vous ont donné. Ressaisissez-vous monsieur le président du sénat pendant qu’il est encore temps, sinon les populations du grand centre en général et de Didievi en particulier vous regardent”, rappelle un autre.

“Ce dont un pays comme la Côte d’Ivoire a besoin de plus c’est la démocratie, le respect des lois, la chance égale d’emploi à tous les citoyens sans distinction ethnique ni politique, le non achat des concours, la liberté d’expression, la télévision publique au service de la population qui paie des taxes et non au service du pouvoir. Si toutes ces choses sont réunies, on pourra qualifier un Président de bosseur ou qui est sur la voie du développement dans le cas contraire, moi, étant intellectuel je ne vois rien de grand encore. D’ailleurs les grandes œuvres de développement et d’entente entre les communautés existaient déjà en Côte d’Ivoire avant le pouvoir du PR ADO à savoir les 3 CHU, les Universités, l’INP-HB (la plus belle école de toute l’Afrique), les 2 Ports Autonomes, l’Aéroport International FHB, la SIR, les grands Hôtels (Ivoire et Président), les Tours de la Commune du Plateau, Cocody-Ambassade (où résident les ministres, présidents d’institutions et Ambassadeurs ainsi que la présidence de la République “Résidence du PR” et autres), la fondation FHB, la Basilique, les grandes églises catholiques ainsi que les mosquées dans chaque grande ville de la Côte d’Ivoire sans oublier les fondamentaux de ce pays à savoir l’hospitalité et la fierté d’être ivoirien.”Quelqu’un qui pense trouver quelque chose de nouveau à part ce que produisent l’intelligence des ivoirien et l’arrivée des technologies, cette personne parle de son intérêt personnel et non celui de la majorité des ivoiriens”, a répondu un autre commentateur dans une longue contribution.

Quand un étudiant finit de trancher : “Moi j’ai fini mes études universitaires et je n’ai pas de boulot, pourtant on vient du même village, cher monsieur JAK”.