Log in

Côte d’Ivoire : Les orpailleurs clandestins s’équipent de système radar de pénétration de sol à Niakara

  • Ecrit par www.afriksoir.net
  • Publié dans Côte d'Ivoire

Le secteur artisanal de l’or, dans la circonscription de Niakara, de l’avis des acteurs locaux se confiant à l’AIP, ce mardi, se modernise peu à peu avec l’usage d’appareils de détection sur les sites d’extraction traditionnelle du précieux métal.



“Désormais, ce sont les appareils munis de système de radar de pénétration de sol pour la détection de métaux qui nous allègent la tâche”, a déclaré, satisfait,  Ahmed Sidibé (39 ans), un orpailleurs clandestin à Loho,  village à 18 kilomètres à l’Est de la ville de Niakara. Selon des acteurs illégaux de ce secteur traditionnel, la sensibilité de ces appareils détecteurs d’or dépend de leur capacité qui varie entre “4500 GPZ et 7000 GPZ “.


“Ces appareils très pratiques et fiables, dont les prix d’achat oscillent entre un et 5 millions de francs CFA, nous sont confiés, le plus souvent, par les acheteurs d’or soucieux d’optimiser leurs gains”, a-t-il conclu. En effet, les appareils de détection de métaux sont de plus en plus usités par les opérateurs clandestins à Pétionnara, Kiohan et à Kafiné mais aussi à Loho et à Niangbo, des localités de la circonscription de Niakara marquées par l’orpaillage clandestin.