Log in

Côte d’Ivoire : 373 milliards FCFA pour sauver la SIR

  • Ecrit par www.afriksoir.net
  • Publié dans Côte d'Ivoire

Un séminaire sur les Hydrocarbures s’est tenue à Yamoussoukro les 15 et 16 juillet 2019.

Aboudramane Cissé, ministre du Pétrole, de l’Énergie et des Énergies renouvelables a annoncé qu’il faut 373 milliards de FCFA pour sauver la société ivoirienne de raffinage ( SIR). ”Etat des lieux et perspectives des secteurs pétrole et énergie” était le thème du séminaire.

Selon le ministre en charge du pétrole, de l’énergie et des énergies renouvelables, Cette levée de fonds pour la SIR doit permettre à l’entreprise de retrouver son lustre d’antan. Il l’a indiqué en ces termes : « La finalisation de la restructuration de la dette financière de la Société ivoirienne de raffinage (SIR) va être faite par la levée des fonds par emprunt sur le marché national et international de 373 milliards de Fcfa».

Aussi paradoxale que cela puisse paraître, la société de raffinage a été primée comme ”La meilleure entreprise du secteur des hydrocarbures (Pétrole)” le 6 août 2018 lors de la 6è édition du prix d’excellence notamment dans le domaine du pétrole et de l’énergie. Comment une société primée et félicitée par le président de la République puisse être autant financièrement mal en point, si bien qu’elle doit être secourue par une levée de fonds tant nationale qu’internationale ?

En tout état de cause, malgré qu’il soit conscient de la difficulté financière de la SIR, Aboudramane Cissé procédait à la remise des prix deux mois plus tôt notamment jeudi 9 mai 2019, à la salle des fêtes de l’immeuble Sciam, au Plateau, à la remise de prix d’excellence 2018. Ainsi, ce sont les entreprises classées deuxième et troisième des secteurs des Hydrocarbures et de l’Energie, la SMB (Société Multinationale de Bitumes), a été classée deuxième meilleure entreprise dans le secteur des Hydrocarbures. La troisième place est revenue à Petroci. Au titre du secteur Energie, la deuxième place de la meilleure entreprise est revenue à Ciprel.

Notons que ce n’est pas la première fois que la SIR est en difficultés financières. Adama Koné, ministre de l’Economie et des finances annonçait déjà en janvier 2018 que le gouvernement va lever 368 milliards de FCFA, pour « régler une partie de la dette de la SIR ».