Log in

Côte d’Ivoire : Lobognon encore devant le juge, voici les raisons

Après avoir saisi la Cour de Cassation, suite à sa condamnation de 6 mois avec sursis en appel, le député de Fresco, Alain Lobognon, sera à nouveau devant les juges.

Cette fois, devant la chambre Judiciaire de la Cour Suprême.

L’ancien ministre des sports (2012-2015) a fait cette annonce sur sa page Facebook ce jeudi 18 juillet 2019. « En violation de mes statuts d’ancien membre de Gouvernement et de Député de la Nation, j’ai été arbitrairement détenu et condamné à la prison ferme, avant d’être condamné en sursis en appel », a-t-il posté. Et d’ajouter : « le 25 juillet 2019 à 10h, je serai, suite à un pourvoi en cassation, devant la Chambre Judiciaire de la Cour Suprême ». « Il s’agira pour mon Conseil et moi, d’obtenir l’annulation de cette condamnation injuste. J’ai été condamné pour un tweet », a-t-il expliqué sur ce réseau social.

Pour rappel, le député de Fresco a écopé de six mois d’emprisonnement avec sursis, à l’issue d’un procès en appel, le 13 février 2019. Bénéficiant de facto d’une libération immédiate sur décision des Juges de la Cour d’Appel, ce dernier avait regagné son domicile. Mais bien avant ce procès, il avait été condamné le 29 janvier dernier, à un an de prison ferme en première instance.

Arrêté le mardi 15 janvier 2019, puis écroué à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA), suite à un tweet annonçant une probable arrestation du Député du Plateau Jacques Ehouo, le député de Fresco était accusé de divulgation de fausses nouvelles, d’incitation à la violence et de trouble à l’ordre public.