Log in

" Nous n’avons pas peur d’enrôler des étrangers " : Ce n’était pas un lapsus, selon Adjoumani

Animant une conférence de presse ce mardi 11 juin 2019, le porte-parole principal du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), Kobenan Kouassi Adjoumani, a déclaré que son parti, le RHDP, n’a pas peur d’enrôler des étrangers pour l’élection présidentielle de 2020.



« La ruée vers le RHDP est de plus en plus importante. Nous n’avons pas peur d’aller aux élections. Nous n’avons pas peur d’enrôler des étrangers pour constituer notre électorat. Nous avons confiance en nous », a lâché le porte-parole du RHDP, qui était entouré des ministres Touré Mamadou, Sidiki Konaté, Aka Aouélé et Félix Anoblé. Ceux-ci n’ont pas réagi suite à ces propos.


Pour certains, c’est une déclaration révélatrice de ce que préparerait le parti au pouvoir, c’est-à-dire, grossir le nombre des électeurs à travers l’enrôlement des étrangers et qui accréditerait les accusations du président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié, lors de sa récente sortie.

Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, le ministre Adjoumani a déclaré qu’il ne s’agissait ni d’un lapsus, ni d’une ellipse, mais une ironie. “A l’occasion de cette conférence, j’ai rappelé moi-même que j’avais une origine ghanéenne… mais maintenant que nous avons décidé d’aller au RHDP, on nous taxe d’étranger”.

“Personne n’a traité Adjoumani d’étranger, qu’ils arrêtent de distraire les Ivoiriens. Le problème posé par Bédié était simple : il a dit que des étrangers (les chiffres parlent de 85%) étaient dans l’orpaillage clandestin et que certains détenaient des armes, ce qui est prouvé encore par des faits. Qu’on ne nous détourne pas de ce problème”, martèle Privat Ouattara, coordonnateur estudiantin de la JPDCI.