Log in

Bédié et des émissaires de Gbagbo conviennent d'une collaboration après une rencontre à Daoukro (Les détails)

Le président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire ( PDCI, ex-allié au pouvoir), Henri Konan Bédié et des émissaires de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, ont convenu jeudi à Daoukro ( Centre-Est) d'une collaboration dans le cadre de la réconciliation nationale dans le pays, a appris APA de source officielle.




« Le jeudi 23 mai 2019, de 11h à 14h, une délégation du Front populaire ivoirien ( FPI) mandatée par son excellence Laurent Gbagbo, président du FPI, et conduit par M. Assoa Adou, secrétaire général du FPI a été reçue à Daoukro par son excellence Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA...Les deux parties ont convenu d'une collaboration dans le cadre de la réconciliation nationale et se sont engagées à lancer un appel à la réconciliation aux partis politiques et à toutes les forces vives de la Nation », rapporte le communiqué final de cette rencontre transmis à APA.

« Les deux parties ont procédé à une analyse minutieuse de la situation sociopolitique du pays caractérisée par une dégradation continue de l'environnement politique, social et sécuritaire, notamment, l'ingérence du pouvoir exécutif dans le fonctionnement des partis politiques de l'opposition... La multiplication des conflits communautaires mal gérés et le manque d'ouverture du gouvernement dans le dialogue politique, par exemple la réforme en profondeur de la CEI», souligne par ailleurs, le communiqué signé par Maurice Kakou Guikahué et Assoa Adou, respectivement secrétaire exécutif du PDCI et secrétaire général du FPI, tendance Gbagbo.

M. Bédié et ses hôtes, ajoute le texte,  ont également, convenu d'œuvrer   ensemble avant l'élection présidentielle d'octobre 2020, à l'avènement   d'un environnement politique apaisé.

Le 07 mai dernier, rappelle-t-on, une délégation du PDCI-RDA mandatée par son président Henri Konan Bédié avait été reçue en audience par Laurent Gbagbo, ancien président ivoirien et fondateur du FPI en liberté conditionnelle à Bruxelles en Belgique.

Au cours de cette rencontre, la situation sociopolitique du pays était également au cœur des échanges entre M. Gbagbo et les émissaires de Bédié.

Depuis son retrait du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix ( RHDP), la coalition au pouvoir, le PDCI, désormais en froid avec le camp d'Alassane Ouattara, se rapproche de plus en plus des partis d'opposition, notamment du FPI de Laurent Gbagbo avec lequel il n'exclut pas une éventuelle alliance.

Cette rencontre entre M. Bédié et des émissaires de M. Gbagbo intervient alors que le FPI demeure divisé. Le 21 mars, Affi N'guessan et Laurent Gbagbo devraient se rencontrer à Bruxelles pour «mettre fin » à cinq années de division du parti fondé par l'ex-président ivoirien, scindé en deux blocs depuis juillet 2014.

L'un resté «fidèle» au fondateur et baptisé GOR (Gbagbo ou rien) dirigé par feu Abou Drahamane Sangaré , le « jumeau » de Gbagbo puis par Adou Assoa après le décès en décembre de M. Sangaré et l'autre dirigé par Affi N'guessan, reconnu officiellement par la justice ivoirienne.