Log in

Cet ex premier ministre africain rend un bel hommage à Laurent Gbagbo

L'ex Premier Ministre togolais a rendu hommage à Laurent Gbagbo



L’ex-premier ministre Togolais, Joseph Koffigoh a rendu un bel hommage à l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, après qu’il ait reçu un coup de fil de l’ancien pensionnaire de la prison de Scheveningen à la Haye.

L’on se souvient que l’ancien chef de gouvernement togolais ne s’était jamais dérobé de sa foi, à voir l’ancien Président ivoirien sortir de prison. Ce malgré les lourdes de charges de crimes contre l’humanité qui pesaient contre lui devant la chambre de première instance de la Cour pénale internationale. Ni la lenteur des procédures à la Haye, ni même les témoignages des 82 témoins à charges qui se sont succédés devant cette juridiction internationale n’avait pu ébranler, celui qui a été l’un des témoins oculaires de ce qui s’était réellement passé lors de l'élection présidentielle de 2010. A ces élections, M. Koffigoh officiait en qualité de chef de la mission d'observation de l'Union africaine à ce scrutin. Ci-dessous l’intégralité de son poème, écrit en l’honneur de l’ancien président ivoirien.

Mon portable sonne ; je décroche illico;

Je reconnais bien sûr la voix au bout du fil:

Le fil de mes pensées remonte à Korhogo!

Mais aujourd’hui le ton est doux, ferme et viril.

Le séjour à La Haye entre des murs sordides ne l’a point abîmé!

Cet homme est fait d’un bois qui résiste à tous vents sans souffrir une ride.

Il le doit sûrement à son immense foi.

Qui peut imaginer quelle fut l’émotion qui étreignit mon âme en buvant ses paroles ?

Celle des plus beaux jours, pareille à l’explosion d’un espoir libéré après sept ans de geôle.

Tout mot qui vient de lui devient un ingrédient des nouveaux matériaux pour combler les lacunes

laissées par la guerre dans les rues d’Abidjan, de Duékoué à Bouaké, dans les lacs et lagunes.

Et quand il reviendra, il n’y aura plus de trace de haine dans les cœurs;

La joie dominera au bord du Lac Ébrié;

Sur sa belle surface,porté par la brise, l’amour naviguera.

Peu importe dès lors qui sera Président:

Un ancien ou un nouveau, un homme ou une femme;

La paix désarmera les vieux belligérants,

et le peuple oubliera tous ses torrents de larmes.