Log in

Ghana : Interpol met « le grappin » sur Damana Pickass, Voici les raisons

  • Ecrit par Ivoire Soir
  • Publié dans Côte d'Ivoire
A la une Ghana : Interpol met « le grappin » sur Damana Pickass, Voici les raisons

En exil au Ghana, Damana Adia Pickass aurait été arrêté en fin de matinée ce lundi 25 mars 2019, par les services  d'Interpol.

La nouvelle de l’arrestation du vice-président du Front populaire ivoirien en charge de la politique, de la jeunesse fait le tour des réseaux sociaux en cette fin de matinée de ce lundi 25 mars 2019. Selon notre source, cette arrestation fait suite aux mandats d’arrêt lancés par le régime d’Abidjan contre ce cadre du FPI.

« Malgré les explications données aux autorités policières Ghanéenes par le concerné et le ministre Justin Katinan Kone, porte-parole du Président Laurent Gbagbo, celles-ci sont restées inflexibles jusqu'à présent, expliquant n'avoir rien reçu du régime Ouattara depuis pour l'annulation de ces mandats. Aussi sont-elles rentrées en contact avec Abidjan et sont dans l'attente de leurs instructions pour la suite. Après des tours dans plusieurs services, le Vice-président est trimbalé de bureau en bureau et est en ce moment dans les locaux d’Interpol Ghana, après un passage au ministère de l'intérieur », témoigne notre informateur. 

L’ancien Fesciste ainsi que plusieurs cadres du Front populaire ivoirien, s’étaient exilés au Ghana à la chute de l’ancien président Ivoirien, Laurent Gbagbo, le 11 avril dernier. Plusieurs d’entre eux dont des ministres avaient plus tard regagné la Côte d’Ivoire après 8 années d’exiles passées en terre Ghanéenne.

Jean Kelly Kouassi