Logo
Imprimer cette page

CAN 2019 : Hervé Renard classe la Côte d’Ivoire parmi les favoris de la compétition

Le sélectionneur du Maroc, Hervé Renard



Le sélectionneur du Maroc, Hervé Renard, voit les Eléphants de Côte d’Ivoire parmi les potentiels vainqueurs de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2019), dont la phase finale aura lieu du 21 juin au 19 juillet 2019, en Egypte.

Les Eléphants de Côte d’Ivoire ont toujours la côte auprès du sélectionneur des Lions de l’Atlas, Hervé Renard. Dans un entretien accordé au quotidien arabophone marocain, Al Massae, le technicien français a dévoilé sa liste de favoris.

« Je ne peux rien promettre aux Marocains, c’est le football et tout peut se passer au football. Beaucoup de nations ont des chances de sacre, je pense à l’Égypte, au Sénégal, à la Côte d’Ivoire, à l’Algérie et à la Tunisie. Pour gagner la CAN, nous devons être organisés et suivre le chemin de la victoire. »

Hervé Renard insiste pour dire qu’il ne fera pas de promesse aux fans des Lions de l’Atlas. « La CAN 2019 sera un tournoi compliqué et ouvert à tous (…) vous ne pouvez rien promettre au public lors des compétitions footballistiques. Vous pouvez être au FC Barcelone et ne pas remporter la Ligue des Champions, même en présence de Lionel Messi. Il faut être prudent. Une CAN ne se gagne pas sur le papier, mais sur le terrain », a-t-il expliqué.

Renard a encore en mémoire ce qui est arrivé à Eric Gerets alors sélectionneur du Maroc à la CAN 2012. A la veille de cette compétition, le technicien belge avait promis monts et merveille aux Marocains. Hélas ! Les Lions de l’Atlas sont sortis sans gloire, au premier tour de cette compétition. Le Maroc court après ce trophée depuis 1976. « Est-ce la bonne année pour gagner enfin ce titre ? Ce sera difficile, je ne veux pas faire vivre la même expérience que Gerets en 2012. Beaucoup de choses ont été dites sur le Maroc durant cette CAN, et finalement, la déception était forte avec cette élimination au premier tour. », a-t-il confié prudemment au confrère arabophone.

© Rumeurs d'Abidjan 2016