Log in

S.E.M David Hale à propos de Gbagbo : La CPI a bien pris sa décision ...

  • Ecrit par FratMat
  • Publié dans Côte d'Ivoire

L’actualité ivoirienne relative à la décision de la Cour pénale internationale concernant l’ex-président Laurent Gbagbo n’a pas échappé à S.E.M David Hale sous-secrétaire d'Etat américain aux affaires politiques.



Il a donné son avis sur cette question qui lui a été posée lors de sa conférence de presse tenue à Abidjan, à l’Ena, ce lundi 11 février 2019. La conférence du diplomate américain a porté sur le thème : «  Politique étrangères américaines en Côte d’Ivoire et en Afrique ».

Question sur la décision de la CPI à propos de l’ancien Président Gbagbo

« La CPI a bien pris sa décision après une longue période... J'espère, et je pense que c’est important, c'est que nous évaluions tous notre avenir.  Pour la Côte d’Ivoire, vous avez un processus de réconciliation, c’est vrai, et c’est absolument essentiel, c’est ce qui est arrivé. La CPI a rendu son jugement et c’est bien.  Où est-ce que vous voulez aller?  Comment approfondissez-vous la réconciliation?

Parce que c'est la vraie réponse. Ce n’est pas ce que disent ou ne disent pas les forces extérieures.  Qu'est-ce qui se passe dans ce pays? Quelles sont les personnes qui ont un passé - comment vont-elles interagir les unes avec les autres dans le futur ?

Et encore une fois, il y a tellement de sociétés qui ont abordé cette question de tant de manières différentes.  L’Afrique du Sud est souvent citée comme un très bon exemple de vérité et de réconciliation après ses nombreuses années de conflits internes et d’inégalités – et même pire.  J'ai vécu au Liban pendant de nombreuses années.

Le Liban n’a jamais mis en place un processus de réconciliation et continue de se battre même si sa guerre est finie. Ils sont toujours comme ça [gestes avec les mains] et ils sont constamment en tension les uns avec les autres et ils courent toujours le risque de guerre.

J'espère mieux pour la Côte d’Ivoire.  Je pense que mieux se passe.  C’est donc là que je concentrerais l’attention sur l’avenir.  Alors, comment pouvez-vous aller au-delà de ce point vers un processus de réconciliation réel et approfondi? », s’est exprimé S.E.M le sous-secrétaire d'Etat américain aux affaires politiques, David Hale. Propos rapportés par Daniel Langenkamp, Conseiller de Presse et des Affaires Culturelles à Ambassade des Etats-Unis d’Amérique.