Log in

Désiré Gnonkonté viré de l’AGEROUTE après avoir été déclaré comme candidat contre la ministre Anne Ouloto dans le Cavally

  • Ecrit par Linfodrome
  • Publié dans Côte d'Ivoire

Désiré Gnonkonté n'est plus le PCA de l’AGEROUTE



L’ancien ministre Désiré Gnonkonté a été débarqué de son poste à l’AGEROUTE ce mercredi 12 septembre 2018 à l'issue du conseil des ministres, qui s'est tenu au Plateau en présence du chef de l'Etat, Alassane Ouattara.

Désiré Gnonkonté n'est plus le président du Conseil d’Administration (PCA) de l’AGEROUTE. Le député-maire de Tai a été débarqué ce mercredi matin à l'issue du conseil des ministres. Officiellement, il s'agit d'une mesure visant à renouveller les directions de l'administration publique. Le mandat de Désiré Gnonkonté à la tête du Conseil d’Administration de l’AGEROUTE, serait arrivé, selon le Ministre Sidi Touré, porte-parole du gouvernement, à son terme.

Même s'il considère que cette mesure entre dans l'ordre normal des choses, le départ de Désiré Gnonkonté suscite quelques interrogations quand on sait que l'homme est candidat indépendant aux élections régionales du 13 Octobre prochain dans la région du Cavally contre la Ministre de l’Assainissement et de la Salubrité, Anne Désirée Ouloto ( Eh oui, elle s'appelle Désirée comme lui), candidate du RHDP unifié. «Il n'y a aucune volonté de reglement de compte. Soyez-en rassurés», a tenté de minimiser Sidi Touré.

Dimanche dernier à Guiglo, Désiré Gnonkonté avait fait savoir que sa candidature à l’élection du Conseil régional du Cavally répondait à un devoir d’union pour le développement de la région. Il est candidat contre la ministre Anne Désirée Ouloto, candidate du RHDP, et le président intérimaire Boué Sarr Marius (il a succédé à feu Dagobert Banzio), candidat PDCI.

Nommé en 2014, Désiré Gnonkonté, par ailleurs ingénieur des Travaux Publics, aura passé environ 4 années à l’AGEROUTE. Bien curieux départ quand on sait que certains hauts cadres de l'administration publique, nommés depuis 2012, sont encore en fonction à leurs postes. A quand le renouvellement à leur niveau?